samedi 13 décembre 2008

La légion sur la sellette




Attention, le troisième légionnaire à partir de la droite est mou du genou. L'attaque doit-elle s'interrompre pour permettre son évacuation sanitaire ?


En lisant la presse et en visitant les forums à vocation militaire, mon attention a été attirée par une pénible affaire qui touche la Légion étrangère.

Voici environ huit mois à Djibouti, au cours d'un exercice qui se déroule dans les habituelles conditions climatiques de ce coin perdu d'Afrique, un légionnaire d'origine slovaque meurt pour une raison mal éclaircie. Il s'est plaint d'une douleur au genou. Examiné, il n'avait rien. Ses camarades le croient simulateur et le forcent à poursuivre la mission. Malheureusement, il décède peu de temps après en dépit de l'intervention des secours appelés par le chef de section.

Stress physique ? Fatigue ? Déshydratation ? Coup de chaleur ? Nul ne le sait mais la hiérarchie s'empresse de dénoncer au Parquet le lieutenant en charge de la section. Selon ses « chefs », ce jeune officier serait le responsable direct de la mort du légionnaire et ses supérieurs mentionnent les termes de « barbarie» et de « torture» dans leur rapport. Le jeune lieutenant est mis à l'écart à Calvi durant des mois sans que nul ne se soucie d'entendre sa version, les trois sous-officiers qui auraient porté des coups au de cujus sont chassés de la Légion.


Publicité mensongère ?

Affaire close ?

Pas du tout. Sous la pression des autorités militaires, le jeudi 4 décembre un juge d'instruction place le lieutenant en détention provisoire à la Santé où il croupit depuis lors.

D'après des rumeurs qui circulent parmi les militaires d'active, la hiérarchie a voulu sacrifier la peau de ce lieutenant pour que ne soit pas mise en cause la responsabilité du capitaine et celle du responsable sur place, à Djibouti.

Quant au chef de Corps du 2e REP, le colonel Bricet Houdet, il ne s'est pas distingué par son appui moral au jeune lieutenant. Au sujet du colonel, il assez plaisant de se souvenir des paroles du général Duquesne le 7 juin dernier, lors de la traditionnelle cérémonie de passation de commandement : 

« a su faire vivre, chez chacun de ses légionnaires parachutistes, cette synthèse particulièrement aboutie de l'esprit de la Légion étrangère et de celui des parachutistes ». 

Le général a ajouté toujours au sujet du chef de corps partant : 

« a su conjuguer avec bonheur, tradition et modernité pour le plus grand bénéfice de son régiment »
De toute évidence, le lâchage d'un jeune officier fait désormais partie de la modernité de la légion étrangère. Enfin, le général conclut :

« le colonel Houdet laisse au colonel Bellot des Minières, son successeur, un outil de combat exceptionnel au cœur de notre spécificité : l'engagement d'urgence par la troisième dimension ».

C'est tout à fait cela. Désormais la Légion étrangère obéit au politiquement correct et on va recruter les officiers qui vont mener ses hommes au combat parmi les chefs de patrouille des Scouts de France. Nous sommes bien dans la troisième dimension, mais pas dans celle à laquelle faisait allusion le général Duquesne.

Le 2e REP à Kolwezi, quand les légionnaires n'étaient pas mous du genou.

Mais il est grave de constater que des fuites ont été organisées de l'intérieur de l'Institution et des journalistes ont été en mesure de lire le rapport de commandement et d'écrire des papiers à charge contre le lieutenant lampiste.

Pour contrer cette offensive de désinformation, Pierre-Olivier Lambert, avocat de l'officier incriminé a répondu aux questions de Jean Guisnel, journaliste au Point. Voici sa version :

Ancien officier de Légion, Pierre-Olivier Lambert défend le jeune officier mis en examen.

L'avocat du lieutenant de Légion poursuivi pour «actes de torture et de barbarie» s'explique

Le 4 mai 2008, le lieutenant Médéric B. commande à Djibouti un exercice de sa section du 2e régiment étranger de parachutistes. Dans des circonstances dont le détail reste à préciser, ce lieutenant et trois de ses subordonnés s'en prennent à un légionnaire slovaque, Jozef Svarusko, le frappent et l'empêchent de boire. L'homme meurt quelques minutes plus tard d'un "coup de chaleur", selon l'enquête de commandement. L'avocat Pierre-Olivier Lambert, qui assure la défense de l'officier avec son confrère Alexandre Varaut, a accepté de répondre au point.fr.

Lepoint.fr : Votre client, le lieutenant Médéric B., a été récemment mis en examen pour "actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort" d'un légionnaire slovaque, en mai dernier, à Djibouti. Pouvez-vous nous donner votre sentiment sur cette affaire ?

Pierre-Olivier Lambert : Ce jeune officier de 26 ans est un militaire brillant, saint-cyrien à la tête bien faite, très bien noté par ses chefs, suffisamment bien classé à la sortie de Saint-Cyr pour avoir pu choisir le 2e régiment étranger de parachutistes (REP), l'une des meilleures unités au monde, le régiment d'élite dont rêvent tous les officiers. Peu après son arrivée à Calvi, il est parti pour Djibouti avec sa compagnie. Chef de section, il n'a cependant pas eu réellement l'occasion de commander son unité durant ses deux premiers mois sur place, qui ont été essentiellement consacrés, à son niveau, à des tâches administratives.

Lepoint.fr : Quelle est sa version des événements du 4 mai 2008 ?

P.-O. L. : Dans le cadre d'un exercice, et alors qu'il n'a aucune expérience de la conduite concrète d'une unité composée de professionnels aussi solides, qui ne sont pas des tendres, il reçoit l'ordre de ses chefs de conduire une marche d'entraînement de plusieurs jours dans le désert, par une température frôlant les 50 degrés. De manière incompréhensible à mes yeux, son capitaine décide de l'envoyer sur le terrain sans son adjoint, un sous-officier expérimenté retenu par d'autres tâches. Le jeune officier ne connaît pas bien ces soldats, qui ont tous des parcours et des vécus singuliers. Celui qui les connaît, qui sait les diriger et leur parler, c'est son adjoint. Quand le lieutenant part pour cette marche qui s'annonce très pénible, c'est le tout premier exercice qu'il dirige.

Lepoint.fr : Sans doute. Mais ces éléments ne permettent pas d'expliquer pourquoi et comment le légionnaire Jozef Svarusko est mort !

P.-O. L. : Ce servant d'une arme collective de la section, dont je sais le nom de légionnaire, est aujourd'hui décédé, et je ne permettrai pas de porter un jugement sur sa conduite. Toutefois, je ne veux pas dissimuler le fait qu'il n'était pas considéré comme le meilleur élément du groupe. Je ne peux pas non plus épiloguer sur le fait que ces événements se déroulent trois jours après la fête de Camerone, dont tous les légionnaires sortent généralement assez fatigués. L'après-midi, ce soldat se plaint d'une douleur au genou. Je suis désolé, mais ce n'est pas une douleur au genou qui arrête un légionnaire. La marche doit se dérouler, sans ambiguïté, dans des conditions de combat réel. Ceci dit, quand cet homme se plaint, on vérifie son genou. Son genou n'a rien, et il ne se plaint de rien d'autre. On le prend alors pour un simulateur...

Lepoint.fr : Mais c'est peu après qu'il reçoit des coups de pied, des coups de crosse de Famas. Et pas une seule fois ! Votre client est même accusé d'en avoir porté lui-même. Est-il acceptable qu'un officier cogne un soldat affaibli ?

P.-O. L. : Certainement pas. Mais dans le cas de mon client, j'évoquerais plutôt des bourrades que des coups. Il n'a certes pas empêché trois de ses subordonnés de frapper le légionnaire. J'insiste d'ailleurs sur le fait que le lieutenant Médéric B. ne conteste pas avoir commis une lourde faute. Il est conscient que ce décès est intolérable et qu'il doit rendre des comptes et être puni. Mais il n'a jamais torturé un homme. Il a commis des erreurs de jugement, et a mal conduit sa mission. Mais on ne peut être condamné que pour des actes qu'on a commis, et je demanderai avec mon confrère Alexandre Varaut qui est désormais associé à sa défense, que les faits soient requalifiés.

Lepoint.fr : Mais il y a aussi ces gestes d'une inutile cruauté. Quand par exemple il refuse que Jozef Svarusko boive l'eau que lui tendent des camarades compatissants, en lui lançant : "Santé !" et "Si t'avances plus, t'as plus d'eau !"

P.-O. L. : Il s'agit d'un geste et de mots totalement stupides et déplacés, évidemment. Mais l'instruction démontrera qu'il n'y a eu aucune volonté de la part du lieutenant de priver durablement le légionnaire d'eau. Ensuite, ce dernier s'est relevé et a repris la marche. Tout le monde y a vu la preuve qu'il s'agissait d'un simulateur qui n'avait pas sa place au REP.

Lepoint.fr : N'est-ce pas là une affirmation excessive ? Jozef Svarusko est quand même mort suite à des coups qu'il a reçus. Tels sont très clairement les résultats de l'enquête de commandement...

P.-O. L. : Cette vision des choses est contestée. Aujourd'hui, nous ne savons pas de quoi est mort le légionnaire. Il n'est pas mort des coups qu'il a reçus, il n'est pas mort de déshydratation non plus. L'instruction doit sur ce point être spécialement poursuivie. Il faut, sur ce point précis comme sur bien d'autres, inviter tous les commentateurs à la circonspection et à la mesure. La réalité est infiniment plus complexe que le laissent penser les versions que j'ai lues ici ou là. C'est pourquoi nous demanderons dès lundi sa mise en liberté devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Il n'y a aucune justification à ce que le lieutenant Médéric B. soit mis en détention provisoire, sept mois après les faits, alors même qu'il a toujours coopéré de manière transparente avec la justice et l'institution militaire.

Lepoint.fr : La Légion est très offensive sur cette affaire, et estime que votre client n'a pas de place sur ses rangs. Vous comprenez cette position ?

P.-O. L. : La hiérarchie du lieutenant Médéric B. l'a lâché, et je le déplore. Pour autant, elle m'apparaît soucieuse de la manière dont les choses évoluent. Mon client, tout comme moi-même qui suis un ancien officier de Légion et très fier de l'être, demeure particulièrement attaché aux valeurs de la Légion étrangère qui rassemble des hommes de qualité exceptionnelle
On ne comprend pas tout à la lecture de cet entretien, mais au moins la version du jeune lieutenant est prise en compte. Il semble difficile à croire qu'il soit parti dans la verte (si on peut dire dans le cas de Djibouti) sans connaître ses hommes. Si tel est le cas, la responsabilité de l'encadrement est énorme. L'envoyer au casse-pipe ainsi relève du bizutage ou de la brimade.

Sans être militaire, j'ai une petite expérience personnelle qui me conduit à comprendre les circonstances. Voici quelques années, je me trouvais dans le Sud-Ouest-Africain, le long de la frontière de l'Angola, dans une région semi-désertique, au sol de sable blanc et recouvert d'arbustes épineux. J'accompagnais une unité des Koevoet, l'unité de lutte antiguérilla de la police du Sud-Ouest-Africain, partie à la chasse de quelques fugitifs de la SWAPO.

D'habitude ces unités agissaient à partir de véhicules blindés tout terrain. Mais cette fois, nous sommes partis en patrouille à pied. Je n'avais pas de sac à dos et je n'étais pas armé, à la différence de tous les autres. En dépit d'une parfaite condition physique et d'un entraînement régulier, j'ai souffert très vite de la chaleur, de la soif et de la fatigue. Que dire alors des soldats que je suivais ! Les sous-officiers devaient régulièrement houspiller les traînards pour maintenir la cohésion du groupe. J'ai vu quelques coups de pied et quelques coups de ceinturon. Mais au final, les hommes avançaient regroupés en respectant les distances réglementaires. 



Le koevoet en action. Ils avaient parfois mal au genou, mais ils avançaient quand même.


L'officier qui commandait l'unité ne s'est jamais préoccupé de ces questions. il avait bien autre chose à faire : remplir sa mission.

Dans ces conditions, si je devais repartir en reportage sur des théâtres d'opérations, je préférerais accompagner des unités de l'US Army car au moins, pour le moment, leurs officiers ont comme priorité de faire la guerre et non de jouer les nounous.





21 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut. Ca fait plaisir de voir qu'on se souvient encore des Koevoet. J'étais un Français de la 32e et je me suis battu à leurs côtés. Après la Rhodésie, c'était du gâteau pour nous mais on appréciait bien ces gars solides.
En revanche, je suis étonné par les coups de ceinturon et les coups de pied au cul décrits dans le post. Moi je n'ai jamais été témoin de tels faits. Il faut dire qu'on était toujours montés à bords de véhicules blindés caspir (ceux qu'on voit sur la vidéo).
Moi, je servais une mitrailleuse jumelée de 7,62 mm à l'avant sur une tourelle. A une occasion, j'ai vu un binôme Koevoet qui servait aussi dans la tourelle du caspir à côté du mien, se faire décapiter par les ailettes de stabilisation d'une roquette RPG-7 tirée par un terr caché à quelques mètres à l'avant du véhicule.
J'avais des anciens légionnaires (tant anglais que français) parmi mes potes et ce qui est arrivé au petit lieutenant ça les aurait fait marrer.
C'est bien vrai. A la Légion ils sont maintenant des mous du genou !

Anonyme a dit…

J'hallucine complètement ! Non seulement vous trouvez des excusez à ce petit tueur en uniforme, mais vous en rajoutez !
Il faut être un peu, et même plus, tordu pour se vanter d'avoir été avec l'armée sud-africaine dans ses opérations contre les résistants de la SWAPO. Ca me dégoutte.
Vous avez fait quoi ? Vous avez ramené les oreilles des « terr » dans un bocal en souvenir ?
Quant au lieutenant de la Légion, il était assez intelligent pour faire la différence entre l'entraînement et la guerre ? Non ?

Anonyme a dit…

D'abord il ne faut pas avoir une vision idéalisée de la Légion. C'est une institution qui vit avec son temps et qui doit surmonter des contradictions en permanence. Simplement ce ne sont pas toujours les mêmes en fonction des époques.
La lâcheté des officiers, et le chef de corps le colonel Houdet n'a rien de nouveau. Confronté aux conséquences sur sa carrière et sur le coût d'une campagne de presse hostile à la Légion, il a choisi la solution la plus simple, sacrifier un jeune lieutenant.
En revanche, quel sera le prix sur la cohésion de la Légion ?
Les cyniques diront, aucune.
Au pire, on surnommera désormais les légionnaires en général et ceux du 2e REP en particulier, « les mous du genou ».

Anonyme a dit…

« Mous du genou » ? Pas mal comme nouveau surnom pour les petits gars du 2e REP qui ont trop tendance à se la péter.

Anonyme a dit…

Voilà une analyse intéressante qui permet de prendre un peu de recul sur une affaire qui si dramatique soit elle doit aussi être relativisée.
Le même incident (mort d'un salarié sur son lieu de travail) dans une autre entreprise n'aurait pas autant de retentissement. Certains veulent ils se payer la Légion ?
Par ailleurs, j'ai du mal à comprendre pourquoi seul l'officier est incarcéré et mis en cause ? Avait il décidé du jour et de l'heure de la manoeuvre ? C'est étrange et un flou demeurre sur les circonstances exactes.

J'espère que l'enquête et la justice sauront faire la part des choses et reconstituer l'ensemble des paramètres de ce drame.

Merci à Aventure de l'Histoire pour ses articles et analyses au delà des chocs émotionnels.

Anonyme a dit…

Cоnsіder гunning a contеst or offeгing a free
pгoduсt tip sheet thаt accompаnіes thе іntеrview.
Also, by having a radio іnternship in уοur resume, there іs a better сhance fοr you tο becomе а
DЈ when you aрply fοr a job in аnу гаdio
ѕtation іn thе nation. Even today, I go
big game hunting аnd all thіѕ, and the moгe dаngerоus somethіng is, the happier I am.



My blοg ... videos von youtube downloaden

Anonyme a dit…

Without the internet, this is not possible to play these novoline games
online and even they can't live online that they perform now with public for additional characteristics and completely attractive in a delusion earth to participate in a game. Each program will have a box with a checkmark, find the programs you'd like to uninstall and
uncheck that box. Even when things seem hopeless,
Kiko's narration provides some great comedy relief.

my web page: video downloader

Anonyme a dit…

If you have already tried everything else, however, and none of
it has been effective and you can get authorization from your physician, gastric bypass surgery might be a good option for you.
Jetzt konnen sogar viel beschaftigte Personen gesund und fit bleiben mit den besten Fitness-Programmen der Experten.
Ein weiterer Inhaltstoff ist nach wissenschaftlichen Arbeitsverfahren
das 100% natürliche „Garcinia Cambogia" (HCA).

Also visit my web page; 217.160.138.71

Anonyme a dit…

XkpAamUiyGct [url=http://nike-sneaker.webnode.jp/]nike スニーカー[/url] YlkOeaQtkSxx [url=http://nike-shoes5.webnode.jp/]nike スニーカー[/url] NskEbyIgiXte [url=http://nike48.webnode.jp/]ナイキ ランニング[/url] WniRicBghAap [url=http://nike-shoes1.webnode.jp/]ナイキ[/url] GusWgfOsoXpm [url=http://nike-shoes22.webnode.jp/]ナイキ ランニング[/url] OifOgrHasHqz [url=http://nike-sneaker8.webnode.jp/]ナイキ[/url] LuvDvoQypDqt [url=http://nike72.webnode.jp/]ナイキ[/url] QefFjxOjdTaw [url=http://nike-online.webnode.jp/]nike スニーカー[/url] MpwUdxLmkRgg [url=http://nike-shop.webnode.jp/]ナイキ[/url] AbkMimYtzEir

AhfKdvGnyXym [url=http://adidas54.webnode.jp/]adidas[/url] IbhJkzXurLds [url=http://adidas02.webnode.jp/]adidas ジャージ[/url] FqhMxyVasYga [url=http://adidas-shoes.webnode.jp/]アディダス ゴルフ[/url] JzqTtmKltJup [url=http://adidas-sneaker.webnode.jp/]アディダス ゴルフ[/url] WjfMphVuhWco [url=http://adidas-shoes3.webnode.jp/]adidas[/url] QbtXuxGerKyx [url=http://adidas-shoes0.webnode.jp/]adidas ジャージ[/url] NmqYnuBhoHla [url=http://adidas-sneaker3.webnode.jp/]adidas ジャージ[/url] EpzQncPoeVwg [url=http://adidas-shoes7.webnode.jp/]アディダス[/url] NhoZedIexJoh [url=http://adidas71.webnode.jp/]adidas ジャージ[/url]

Anonyme a dit…

LnjTlvWnsGmc [url=http://nike02.blog.fc2blog.net/]nike woven[/url] XgoKgaXmuGip[url=http://nike-air98.webnode.jp/]ナイキ[/url] WekCufOoaAfr [url=http://nike09.webnode.jp/]ナイキシューズ[/url] EqlOajTkaRjv [url=http://adidas833.webnode.jp/]adidas[/url]XawVneYsjVie [url=http://nike76.webnode.jp/]ナイキ air[/url]GopVjxTpnFzi [url=http://nike141.webnode.jp/]スニーカー nike[/url] WvaOoeMvmRbq [url=http://adidas75.webnode.jp/] adidas[/url] StuAmjCfvOkl [url=http://adidas12.webnode.jp/]adidas スニーカー[/url]

Anonyme a dit…

Genuine Ways To Get educated about Louis Vittoun And The Way One Might Connect with The Louis Vittoun Top dogs [url=http://cheaplvhandbagsonline.webs.com/]Cheap Louis Vuitton Handbags[/url] Scene News - Louis Vittoun Believed Essential In recent times [url=http://cheaplouisvuittonpurses.tripod.com/]Cheap Louis Vuitton Purses[/url] Here's A Strategy That Is In fact Enabling Louis Vittoun-industry experts To Grow [url=http://louisvuitton-neverfull.weebly.com/]Louis Vuitton Bags Sale[/url] Report of helpful things to do to discover more regarding Louis Vittoun well before you are left out. [url=http://lvbagforsale1.blogspot.com/]Louis Vuitton Neverfull Tote Bags[/url] Those things everyone else does on the subject of Louis Vittoun and moreover the thing that youwant to do totally different. [url=http://louisvuitton-monograms.blogspot.com/]Louis Vuitton Outlet[/url] The Best Ideas To Understand Louis Vittoun Plus The Way One Might Become a member of The Louis Vittoun Elite [url=http://buycheapbag.webs.com/]Cheap Louis Vuitton Outlet[/url] Actual Tips On How To Gain knowledge Louis Vittoun And The Way You Can Join The Louis Vittoun Elite [url=http://needshopping.tripod.com/]Louis Vuitton Outlet[/url] Scene Announcement : Louis Vittoun Thought as Essential In these days [url=http://bagshipping.tripod.com/]Cheap Louis Vuitton[/url] Note:Don't Try to use some other Louis Vittoun Guides Before You Read This FREE Ground-breaking report [url=http://lvbagsfreeshipping.webs.com/]Louis Vittoun Bags Free Shipping[/url] Tips on how to fully understand all things there is to understand surrounding Louis Vittoun in Six basic steps.

Anonyme a dit…

The Key For Louis Vittoun [url=http://cheaplvhandbagsonline.webs.com/]Louis Vuitton Handbags Online[/url] Louis Vittoun-toddler has inspected the most up-to-date strategy . . . learning to make a fortune from nothing [url=http://cheaplouisvuittonpurses.tripod.com/]Cheap Louis Vuitton[/url] This Is A Method That's Also Enabling Louis Vittoun-experts To Improve [url=http://louisvuitton-neverfull.weebly.com/]Louis Vuitton Neverfull MM[/url] Incredible Unique Louis Vittoun techniques Detected By My Pal [url=http://lvbagforsale1.blogspot.com/]Louis Vuitton Neverfull MM[/url] One Of The Keys In order to completely master the Louis Vittoun-market Is Really Uncomplicated! [url=http://louisvuitton-monograms.blogspot.com/]Louis Vuitton Outlet[/url] The Actual New Ways To Educate yourself on Louis Vittoun And Ways One Can Be a part of The Louis Vittoun Top dogs [url=http://buycheapbag.webs.com/]Cheap Louis Vuitton[/url] Word of caution:Don't Try to follow some other Louis Vittoun Guides Before You Check Out This 100 % free Ground-breaking report [url=http://needshopping.tripod.com/]Louis Vuitton Outlet[/url] The Care-free Male's Journey To The Louis Vittoun Profits [url=http://bagshipping.tripod.com/]Louis Vuitton For Sale[/url] Rapid tips on Louis Vittoun which can be used starting off today. [url=http://lvbagsfreeshipping.webs.com/]Louis Vittoun Outlet[/url] Information about how to find out all things there is to know relating to Louis Vittoun in Six easy ways.

Anonyme a dit…

There is certainly a lot to know about this issue.
I really like all the points you've made.

Feel free to visit my web blog: wealthwayonline.com

Anonyme a dit…

I think the admin of this web page is genuinely working hard for his site, because here every material is quality based information.


my web-site; www.wheelhousebikes.com

Anonyme a dit…

We're a group of volunteers and opening a new scheme in our community. Your website provided us with valuable information to work on. You've done a formidable job and our whole
community will be grateful to you.

my site; Cheap Jerseys

Anonyme a dit…

Hello, Neat post. There's an issue together with your site in internet explorer, would test this? IE nonetheless is the marketplace leader and a large section of folks will omit your great writing because of this problem.

Here is my website ... slc-wireless.com

Anonyme a dit…

You really make it appear really easy along with your presentation
however I in finding this topic to be actually something that I
feel I would never understand. It seems too complex and very huge for me.
I am looking ahead on your subsequent post, I
will try to get the dangle of it!

Feel free to visit my website Nike Air Max

Anonyme a dit…

When I initially left a comment I seem to
have clicked on the -Notify me when new comments are added- checkbox and from
now on whenever a comment is added I receive four emails with the same comment.
There has to be a means you can remove me from that service?
Cheers!

My weblog; Authentic Evgeni Malkin Jersey

Anonyme a dit…

For latest news you have to pay a visit world wide web and on world-wide-web I found this website as
a finest web site for hottest updates.

My blog :: www.wsmisports.com

Anonyme a dit…

Hey just wanted to give you a quick heads up and let you
know a few of the pictures aren't loading correctly. I'm not sure
why but I think its a linking issue. I've tried it in two different web browsers and both show the same outcome.

my blog :: Nike Air Max

Anonyme a dit…

Wow, wonderful blog format! How lengthy have you ever been blogging for?
you made blogging glance easy. The whole glance of your web site is excellent,
as well as the content!

Feel free to visit my page: acai ultra lean reviews